Une soirée entre amis.. 1ere partie

Nous avions prévu de nous retrouver un soir prochain, pour une soirée privée. Cela avait été décidé très naturellement à la sortie du club où nous nous étions rencontrés tous les 6.

Laurie et Christophe étaient un peu plus jeunes que nous, et nous ressemblaient sur bon nombre de points. Elle était ronde, des formes voluptueuses et attirantes, les cheveux noirs, longs et raides. Lui était un peu plus grand qu’elle, 1m80 peut-être, les jambes et les fesses musclées, des poignées d’amour naissantes et un torse recouvert d’un fin duvet de poils. Il avait les cheveux coupés très courts, comme j’aime les hommes..

Gisèle et Gérald, quant à eux, étaient légèrement plus âgés que nous, la quarantaine bien passée, mais sans que le temps ne leur ait enlevé de leur superbe. Elle avait les cheveux au niveau des épaules, d’un blond cendré, bouclés. Des traits fins et agréables, un corps harmonieux, et une tenue mettant parfaitement en valeur sa petite paire de fesses et son décolleté pigeonnant. La lumière noire qui éclairait par moments le club laissait apparaître un fort contraste entre son corps bronzé et sa petite robe blanche, et nous faisait apprécier encore mieux son corps si bien entretenu. Gérald était grand, légèrement grisonnant, un corps qui ne semblait pas subir les affres du temps, et une parfaite musculature entretenue en salle de sport, comme il nous l’avait expliqué ce soir-là.

*Video:un homme pour quatre femmes – vidéo offerte par x-art

Un homme pour quatre femmes – Vidéo offerte par X-Art

Brad et moi, la trentaine passée, avions de suite repéré ces deux couples, l’un pour leur ressemblance avec nous, l’autre par les regards coquins que Gisèle nous lançait et mon attirance prononcée pour Gérald.

A la sortie du club, donc, nos trois couples s’étaient réunis pour se souhaiter une bonne fin de nuit, et nous avions échangé nos numéros de téléphone. C’est ainsi que l’invitation avait été lancée par Brad, sans trop savoir si cette soirée pourrait se réaliser. Pourtant, c’était arrivé, et nos deux couples avaient répondu présent à notre invitation.

Nous avions rangé, nettoyé, et préparé chaque recoin de notre maison en vue de cette soirée. Nous avions aménagé notre salon de sorte que le rapprochement entre nous soit possible, positionnant canapés et fauteuils en cercle, autour de notre table basse où nous avions mis des rafraîchissements. Le matin même, nous avions préparé un buffet dînatoire, de petites bouchées à avaler au gré de nos envies, et de nos discussions..

Notre chambre, contiguë au salon, avait été remaniée : notre lit king-size était maintenant au milieu de la pièce, entouré de coussins de sol posés ça et là, une lumière tamisée et quelques bougies placées sur les bords de la pièce, et une tenture rouge et noire que l’on avait tendu au plafond, formant comme un toit de tissu au dessus du lit, donnait un air très glamour à cette pièce dédiée aux plaisirs charnels. Dans notre salle de bain, j’avais disposé de mini-flacons de savon pour le corps, des serviettes pour chacun de nous, au cas où nous voudrions nous rafraîchir lors de notre soirée..

Il était 19 heures, et nous attendions nos invités pour 20 heures. Juste le temps de finir de nous préparer. Brad, comme à l’accoutumé, s’était rasé de prêt, et avait passé, pour le soir, un jeans de bonne coupure blanc, et une chemise noire à manche courte. Il avait laissé les boutons du haut ouverts, laissant entrevoir son torse nu de tout poil. Son jeans lui moulait parfaitement les fesses, le galbe parfait.. Il était magnifique habillé ainsi, et je savais, qu’une fois nu, je le trouverai parfaitement épilé, moi qui n’appréciait pas particulièrement les hommes velus.. J’étais fière d’avoir un si bel homme pour mari !

De mon côté, je finissais de me maquiller, ne prévoyant que quelques minutes pour passer mes sous-vêtements rouges (un tanga et un soutien-gorge flamboyants à fine dentelle), mes bas noirs et ma petite robe, noire également. J’avais conscience que ma robe était courte et qu’elle ne cacherait rien de la dentelle rouge qui masquait légèrement mon pubis, mais.. notre soirée n’était-elle pas dans le but de se faire plaisir, à commencer par le plaisir des yeux ?

A 20 heures précises, nos quatre amis s’étant retrouvés devant chez nous, sonnèrent à notre porte. Brad et moi, quelque peu nerveux à l’idée de notre première soirée privée, les accueillîmes mains dans la mains.

Les premières bises furent échangées, et nous introduisîmes nos amis dans notre salon. Tous furent unanimes pour apprécier notre décor et notre mise en scène de fauteuils et canapés. Chaque couple prit place et commençant par des banalités, nous évoquâmes rapidement la soirée passée au club et notre rencontre. Nous avions tous un verre à la main, et nous nous levions tour à tour pour aller chercher quelques canapés pour satisfaire nos envies gourmandes.

La conversation devint de plus en plus intimiste, et bientôt nous échangeâmes nos impressions, ressentis, plaisirs suite à cette soirée en club échangiste. Alors que j’emplissais l’assiette que nous partagions, Brad et moi, au buffet, Laurie et Christophe me rejoignirent. Ils me complimentèrent pour la façon dont on les recevait, et m’affirmèrent du plaisir qu’ils prenaient à être conviés à cette soirée.

Laurie s’approcha un peu plus de moi et effleura mes fesses de la main, en une caresse frôlée, sensuelle, puis retourna s’asseoir. Christophe posa alors son assiette et posa une main sur mon épaule. Approchant lentement son visage vers le mien, ses lèvres souriantes vinrent se poser sur les miennes, et très vite, sa langue chercha la mienne. Il me prit dans ses bras, me collant à lui, sur le rythme de la musique douce que l’on avait mis en bruit de fond. Je sentais la puissance de son désir dans cette danse, ses mains m’entourant d’attentions, relevant le bas de ma robe pour découvrir la dentelle de mon tanga. Il suivait le contour de mes fesses de ses doigts, en une caresse parfaitement symétrique.

Je voyais Brad nous regardant, le sourire et les yeux coquins. Il aimait que je prenne du plaisir, avec lui bien sur, mais aussi avec d’autres hommes ou femmes. Il savait que Christophe, tout comme Gérald étaient respectueux, attentifs et attentionnés, que je n’aurais qu’à prendre le plaisir que l’on m’offrait.

Gisèle s’était d’ailleurs aussi rapprochée de Brad, une main sur sa cuisse, tout en poursuivant la conversation entamée depuis maintenant plus d’une heure. La soirée ne faisait que commencer, mais déjà, la chaleur, l’excitation, le désir étaient palpables.

Christophe cessa bientôt son baiser, et me retenant de ses bras, il me fit me pencher en arrière pour atteindre le galbe de mes seins de sa bouche. Je me laissais aller, rassurée par l’ambiance de la soirée, et par le désir que je pouvais susciter.

Nos amis ne restaient pas les bras croisés, et les mélanges s’étaient déjà opérés. Gisèle et Brad s’embrassaient maintenant, et Laurie était allongée sur le canapé, Gérald ayant relevé sa jupe pour trouver avec sa langue, le chemin de son plaisir. Je profitais de cet instant pour proposer à nos invités de visiter notre chambre, et leur demander ce qu’ils pensaient de notre installation.. Les couples se reformèrent naturellement, et Brad ouvrant la marche, je m’accrochais à son jeans, caressant ses fesses.

Nos amis furent charmés de ce coin câlins si glamour, si sensuel, si propice au sexe. Le lit n’était pas très grand, surtout pour 6, mais.. nous trouverions bien une façon de nous en accomoder !

Gisèle choisit ce moment pour nous rejoindre, Brad et moi. Elle nous prit tous deux dans ses bras, nous embrassant tour à tour, et commençant à ouvrir les boutons de la chemise de mon homme. Gérald me prit par la main, m’éloignant du nouveau couple formé, et je pus apprécier de le déshabiller, commençant par sa ceinture, sa fermeture éclaire, et laissant tomber son pantalon de ville sur ses chevilles, je me penchais pour l’aider à le quitter. Son boxer était gonflé par son érection, la pointe de son gland pointant au niveau de l’élastique distendu. Je m’attelais donc, assise sur le rebord du lit, Gérald debout face à moi, à faire jaillir cette belle tige de son carcan de toile. Dressée, au garde à vous, sa verge n’attendait plus que ma bouche. Lorsqu’il fut au fond de ma gorge, Gérald poussa un soupir qui en disait long sur le plaisir qu’il prenait.

Brad et Gisèle étaient au corps à corps, dansant l’un contre l’autre, tout en se déshabillant mutuellement. Gisèle était magnifique dans un ensemble noir, que Brad cherchait à lui enlever.

Laurie et Christophe, quant à eux, étaient bien plus avancés que nous. Elle n’était plus vêtue que de son corset, les seins sortis de leur prison de tissu, installée en levrette, Christophe debout derrière elle, la pénétrant de plus en plus profondément. Laurie n’était pas avare de gémissements, et ses cris agrémentaient formidablement bien notre entrée en matière…

 

Partie 2 >>

Avec mots-clefs , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

2 réactions à Une soirée entre amis.. 1ere partie

  1. manu a écrit:

    Contribution au thème échangiste au dessus du moyen. On trouve un climax pardait partant d’une description simple ds choses aux gestes prometteurs On s’attend maintenant à la bisexualité des six, aux caresses multiples qui regent dans ce domaine et aux douches de foutre produites par des hommes fiers à l’attention de dames sans scrupules.

  2. Pingback:Une soirée entre amis.. 2nde partie - Jolie coquine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>