Fantasme

Je suis au travail en train de bosser sur mon ordi, tranquilou, quand une fenêtre communicator apparaît (msn pro) et qu’elle n’est pas ma surprise de voir qu’une ancienne stagiaire qui bossait avec moi et sur laquelle je fantasmais veut reprendre contact avec moi. Elle était brune, yeux vert, 1,70 pour 53kg 90b.
Je le sais car à l’époque on se disait absolument tout de notre vie et en particulier sexuelle. Mais rien ne s’était passé entre nous.

On commence donc à discuter et elle m’annonce qu’elle vient de rompre avec son copain.
– ah ouais c’est con ça ! lui dis je. Ca fait combien de temps ?
– 6 semaines, me dit-elle
– ouhla !! Te connaissant tu dois être grave en manque LOL
– m’en parle pas ! Je commence à devenir dingue

– tu sais qu’au cas où je suis toujours là pour rendre service
– oui je sais bien mais ça devrait aller.
– ok. Tiens comme ca fait longtemps, ca te dit pas qu’on aille manger un morceau demain midi, je bosse pas l’apres midi ?
– pourquoi pas ca serait sympa en effet.
– on se retrouve où ? Quel resto ?
– pourquoi pas chez moi ?
– euh… Oui… T’es sur ?
– oui je te ferai un bon petit plat et on se racontera notre vie comme au bon vieux temps. Et on profitera de ma terrasse vu qu’ils annoncent de grosse chaleur.
– ok et moi j’amène le champ
– amènes en deux
– euh ok
– à demain Mister X
– punaise tu te souviens de mon surnom ?
– j’ai absolument rien oublié
– et bien à demain
– bisouxxx

Et là en pensant au lendemain ma concentration fut nettement moins bonne.

Le lendemain un chouia anxieux quand même je me présente chez elle. Je porte un pantalon léger une chemise et un boxer.
Il faisait une chaleur étouffante et humide.
Je sonne à sa porte. Elle vient m’ouvrir et là je me prend une claque.
Je vois une superbe fille cheveux mi long, elle porte un mini short et un petit top bordeaux qui mettent ses formes en valeur. Je sens mon sexe réagir.
On se fait la bise. Qu’est-ce qu’elle sent bon !!!!

Elle me fait rentrer, me fait visiter son appart, splendide. En la suivant dans les escaliers je ne peux m’empêcher d’admirer son magnifique postérieur. Je me demande ce qu’elle porte en dessous ?

On redescend.

– bon on se l’ouvre cette bouteille de champ, j’ai soif ! me dit elle
– ok faisons péter la roteuse lol

On s’assoit à sa terrasse à l’ombre mais il fait toujours aussi chaud.
Je lui verse une coupe. On s’assoit l’un en face de l’autre. Elle me parle mais je ne l’ecoute pas. Je ne fais qu’admirer son corps. Et forcément le mien réagit de plus en plus.
Elle nous ressert une deuxième coupe. Puis s’en ressert une troisième.

Avec cette chaleur et l’alcool, de fines gouttes de sueur apparaissent sur son front et entre ses seins. Ses tétons pointent à travers son petit haut.

Elle me raconte ses expériences sexuelles avec son ex : dans une cabine d’essayage, dans un jacuzzi, dans la piscine, dans le garage de ses beaux parents.

J’en peux plus, je bande comme un malade. Une grosse bosse apparaît sur le haut de mon pantalon que j’essaie de dissimuler.

Et la elle me sort :

– Arrête de cacher cette bosse, je ne peux pas en profiter
– euhhhhh
– ben quoi tu crois que je ne me suis aperçu de rien. T’arrête pas de baver sur moi depuis tout à l’heure. D’ailleurs tu ne m’es pas indifférent non plus.

Elle se ressert un quatrième verre.
– punaise tu vas être bourrée
– t’inquiete il m’en faut plus que ça, j’aime l’effet qu’à l’alcool sur moi. Je te plaîs ?
– il faudrait être fou ou homo pour dire le contraire et cette bosse te le prouve
– Hummm en effet. Mais enleve ta chemise tu dois avoir trop chaud.
– t’as pas tort
– non attends je vais t’aider

Elle se lève, pose son verre sur la table et s’approche de moi. Son haut est trempé de sueur.

Elle s’approche de moi, me fait lever, caresse mon torse à travers la chemise, commence à déboutonner ma chemise.
Elle l’écarte, la fais passer par dessus mes épaules. Elle me regarde dans les yeux.
– T’es pas mal en fait. Ton torse me rend toute chose. J’aime passer mes mains sur un torse viril comme le tien.

Elle se colle contre moi. Je sens son mont de venus se frotter contre mon membre bien raide et bien serré dans mon boxer. Ses seins contre ma poitrine me font chavirer.

– mais dis moi tu as l’air bien à l’étroit la dedans. J’avais jamais vu ce regard plein d’envie et d’excitation chez elle.

Elle passe la main sur la bosse.

– Hummm bel engin apparemment dis moi. Voyons voir ca de plus près.

Tout en me regardant dans les yeux elle déboutonne mon jean, passe la main à l’intérieur. Je la vois passer sa langue sur ces lèvres.
– je pense qu’on va bien s’amuser tous les deux Mister X. Ta queue me fait mouiller.

Elle baisse mon jean, je lui enlève son haut. Ses tétons sont tendus, ses petits seins sont magnifiques, à faire bander un mort.
Elle se baisse, caresse ma queue à travers le boxer. Son regard pisse d’envie. Elle baisse le boxer. Enfin !!! Mon sexe bandé lui saute à la figure.

 


Vidéo offerte par Babes

- Hummm mais dis donc tu caches bien ton jeu mon cochon. Quelle belle queue tu as.

Et elle commence à me masturber doucement, elle s'approche, je sens son souffle chaud sur ma queue. Sa langue vient lécher mon gland. Un frisson me parcoure. Puis sa bouche toute entière fond sur mon gland. Je sens sa langue en faire le tour. Une main me caresse le sexe pendant que l'autre me caresse les bijoux de famille.

Sa langue est redoutable. Sa bouche enserre entièrement ma queue. Ses va-et-vient me rendent dingue. Elle la ressort. Sa langue descend le long du frein puis remonte puis redescend me lèche, me gobe les boules.
Je n'en peux plus. Elle m'excite de trop.

Je la relève et la mets assise sur le bord de la table
Je la couche sur la table. Je caresse ses seins, pince ses tétons. Ma langue vient les titiller, les lécher, les mordiller les pincer avec les lèvres tout en léchant le bout avec ma langue.
Son corps et recouvert d'une fine pellicule de sueur. Sa respiration s'accélère. Je descend sur son ventre. Retire son mini short et découvre la réponse à ma question : elle ne portait rien dessous. Je découvre alors un magnifique abricot tout lisse et bien juteux.
Elle écarte les cuisses et me dit : fais moi ronronner, j'ai envie de sentir ta langue de gros chat.

Ma langue s'approche de ses lèvres, mes doigts les écartent délicatement. Sa petite fente est trempée, son bouton tout excité dardait. Ma langue le titille, en fait le tour, l'excite encore plus.

- Hummm c'est boooon

Ma langue descend dans sa petite fente. Elle mouille comme une dingue.
J'introduis un premier doigt et fais de petit va et vient. Je continue de la lécher. Je mets un deuxième doigt. Son corps vient à ma rencontre. Mes va-et-vient deviennent plus rapides. Ses gémissements m'excitent encore plus.

- oh...ouiiiiii. Continuuuuuue

Ma langue s'immisce plus bas je ne sais pas quel sera sa réaction.
Apparemment bien car elle soulève ses fesses et les écartes avec ses mains. Je lui lèche son petit trou, remonte sur son puit d'amour, redescends. Je lui mets deux doigts dans sa fente trempée et deux dans son petit trou.
Je commence mes va-et-vient, son corps vient à ma rencontre. Elle se caresse les seins, se pince les tétons avec une main et se caresse le clito avec l'autre. J'adore la voir se donner du plaisir.

- aaaaaaahhhh tu me rends folle, je veux sentir ta queue dans mon ventre, vas-y prends moiiiiiii

Je me relève et la retourne, les coudes sur la table, son cul tendu vers moi

- tu l'aimes mon cul, gros cochon, vas-y prends le...

Je présente ma queue à l'entree de son petit trou, j'y vais doucement, mon gland pénètre et c'est elle qui recule d'un coup

- Aaaaaaaaaaahhhhhhh. Vas y défonce moi avec ta grosse queue.

Et je commence à lui limer son petit cul, mes boules viennent taper contre sa chatte. Elle se doigte avec une main.
Mes va-et-vient sont de plus en plus rapide.

- je veux te sentir dans mon ventre. Viennnns

Je la retourne, mets ses jambes sur mes épaules et la pénètre d'une traite.

Et mon instinct animal est plus fort que moi. Je la défonce totalement.

- t'aimes ca hein petite salope
- oooooooohhhhhh ouiiiiiiiii vas yyyyyy

En un dernier coup de rein, nous jouissons ensemble l'un dans l'autre, et je m'écroule sur elle.

Avec mots-clefs , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>