Au bord du lac – Acte 4

<< Au bord du lac – Acte 3

Je lui demandais, innocemment si il dormait chez son cousin, et comment il ferait si son cousin rentrait avec une copine. Il se mit à rire, et m’avoua qu’il craignait de devoir dormir à la belle étoile dans le jardin, si le cas se présentait… Le regardant dans les yeux, je l’invitais à dormir chez moi, afin qu’il ne passe pas la nuit dehors, son cousin étant déjà fort avancé dans son approche avec une de mes copines.

Sean suivit mon regard, et s’aperçut que son cousin était avec une fille, de l’autre côté de la piscine, la pelotant ouvertement.. Il ne lui fallut que peu de temps pour comprendre qu’il serait à la porte pour la nuit et que ma proposition pouvait être intéressante…

 

Il accueillit ma proposition un peu gêné, il avait beau être grand, baraqué, il était timide et cela m’émoustillait, je l’avoue !

Une idée m’est venue tout à coup : j’avais envie de lui faire une petite surprise, histoire de le remercier de sa gentille compagnie pour cette soirée, et pour qu’il retourne chez lui avec un bon souvenir de son séjour parmi nous !

– Je t’abandonne un instant Sean, j’ai envie de te faire une petite surprise, mais il me faut m’absenter quelques minutes pour la préparer.. Tu m’attends, n’est-ce pas ? lui dis-je lui caressant la joue d’un doigt.

Il balbutia une réponse presque inaudible dans ce vacarme, car entre la musique, les gens qui parlent (fort pour mieux s’entendre), ceux qui rient, plongent dans la piscine, on avait bien du mal à se comprendre. Je compris à sa tête qu’il m’attendrait là, sur le bord de la piscine, à finir de siroter son cocktail. En partant, je me retournais plusieurs fois vers Sean pour guetter sa réaction, il me suivait du regard, à la fois souriant et pensif.. J’espérais ne pas aller trop vite pour lui, trop loin non plus.. Je ne voulais pas le faire fuir, mais il me plaisait bien et il serait un compagnon très agréable pour la nuit à venir.

 

J’avais envie d’un homme car depuis mon aventure au lac avec Xavier, je n’avais eu que des plaisirs solitaires, satisfaisants, certes, mais il me fallait du concret, de la sueur, pouvoir respirer un parfum inconnu, pouvoir goutter sa semence, sentir qu’il se donne à moi, pour moi, que ce ne soit pas qu’un rêve…

 

J’allais à la rencontre d’une copine dansant sur la piste et l’emmenait à l’écart pour pouvoir lui parler. Plusieurs garçons essayèrent de la retenir, mais elle leur affirma revenir très vite, et me suivit en riant ! Je l’entraînais jusqu’à la salle de bain et lui expliquais en quelques mots la surprise que je voulais faire à Sean.. J’avais besoin d’une complice, elle serait la meilleure pour ce scénario, si toutefois cela lui plaisait de m’aider ? Après lui avoir exposé ma demande, je lui demandais si c’était faisable pour elle, ce à quoi elle me répondit qu’elle se rendait disponible d’ici quelques minutes mais pour une heure maxi… Je la remerciais et partis rejoindre le beau Sean sur le bord de la piscine.

 

Je le pris par la main, et l’entraîna jusqu’à ma voiture. Il s’étonna que l’on parte si vite, sans  avoir eu le temps de prévenir son cousin qu’il partait. Je lui avouais que l’on serait plus au calme pour faire connaissance là où je l’emmenais et qu’il pouvait très bien faire un sms à son cousin pour le prévenir. Il capitula et monta dans la voiture en me demandant où nous nous rendions.

– C’est justement ça, la surprise. Sois patient, nous n’avons que 5 minutes de trajet..

 

J’étais toute excitée par la surprise que je lui avais préparée, mais aussi par lui, son air timide, et par ce qui nous attendait… Ma main s’était égarée sur sa cuisse, et je le caressais distraitement du genou à son entre-jambe. Il attrapa ma main, et suivit mes caresses de la paume de sa main. C’était un geste très agréable, très sensuel.

Je garais la voiture, et prenais une couverture dans le coffre. Nous étions arrivés au lac, et je l’entraînais sur la plage, où j’installais la couverture. Nous étions seuls il me semble, mais la nuit était déjà tombée, et on ne voyait pas très loin. Cependant, nous n’entendions aucun bruit, aucune parole, aucun mouvement.

Je m’asseyais sur la couverture, attirant Sean à moi. Les mains liées aux siennes, je l’embrassais d’abord sur la joue, dans le cou puis je trouvais sa bouche, ses lèvres, sa langue. Ses lèvres étaient chaudes, son baiser tendre. Je passais mes mains autour de son cou, et le poussant doucement, je l’allongeais sur le dos sur la couverture.

Nous continuions à nous embrasser, il m’avait entouré de ses bras. Je perçus un bruissement près de nous, mais ne me retournais pas. Sean, lui, avait cessé ses caresses, et s’était légèrement redressé. Ma copine Laura s’approchait de nous.

Elle ne portait qu’un paréo et chaque pas l’amenant à nous entre-ouvrait le fin tissu qu’elle portait, nous pouvions distinguer ses longues jambes et son pubis plus sombre, recouvert d’un fin duvet noir, comme sa chevelure. Je profitais de son arrivée pour me dévêtir à mon tour. Debout à côté de Sean, mon entre-jambe à hauteur de son visage, j’avais très envie de m’approcher, de sentir sa langue fouiller en moi.

Sean nous regardait tour à tour, sans rien dire, un peu décontenancé. Il ne faisait pas un geste, et tournait simplement les yeux vers Laura puis vers moi. Je me rassis à côté de lui, totalement nue maintenant, et approchais ma tête dans son cou. J’embrassais son oreille, délicatement, emprisonnais son lobe entre mes lèvres et je lui demandais en chuchotant si cette surprise lui plaisait.

Il me répondit en m’embrassant et prenant ma main, il la posa sur son sexe en érection que je pouvais sentir au travers de ses vêtements. J’étais contente car il répondait exactement comme je le souhaitais, mon désir n’en fut que plus important !

Laura était arrivée jusqu’à nous, et laissa tomber son paréo à terre, pour s’asseoir à nos côtés. Je me penchais vers elle et la remerciais à voix basse d’être venue. J’embrassais Laura sur la bouche, et dirigeais ma main vers ses seins pour une caresse légère.. Sa poitrine était imposante, mais plutôt bien tenue, les seins ronds, et les tétons ressortant, pointés vers nous.

Nous entreprîmes avec Laura de déshabiller Sean. Je la laissais s’occuper du haut du corps, et faire connaissance avec lui. Elle l’embrassait déjà, Sean se laissait faire, apparemment très heureux de ce qui se passait. A son tour, il caressa les seins de Laura, elle avait une poitrine qui invitait à la caresse, à la douceur, à la succion..

De mon côté, j’entrepris de déboutonner son jeans, et lui faisant lever un peu les fesses, je lui ôtais pantalon et caleçon en même temps. Ses vêtements rangés près de nous, je pus enfin découvrir sa verge de belle taille. Je m’occupais en premier lieu de son gland, mis à nu  par son érection, et le fit tourner dans ma bouche, autour de ma langue pour finir par l’engloutir tout entier. En un lent va et vient de ma bouche aidée de ma main, je faisais connaissance avec son sexe, le désirant un peu plus.

 

La bouche de Laura s’approcha de moi, elle m’embrassa sur la joue, puis, n’ayant plus Sean en bouche, elle en profita pour enfourner sa langue entre mes lèvres. Sean avait une main sur les fesses de Laura, et l’autre, sur mes cheveux, me caressant la nuque en relevant ma chevelure.

Laura et moi entreprîmes une fellation à deux bouches, Sean soupirant de plaisir.

Nous avions aussi prévu un petit « spectacle » spécial, c’était d’ailleurs le moment, histoire de  faire durer un peu plus le plaisir. Sean était assis appuyé sur ses bras, les jambes allongées devant lui. Nous nous écartâmes pour nous installer à ses pieds, afin qu’il profite un peu mieux de la vue : nous étions l’une face à l’autre, à genoux, les seins dressés. Laura m’embrassait, faisait glisser ses mains le long de mon buste. Nos tétons étaient en érection et pointaient terriblement. Je me balançais un peu, m’approchant d’elle pour que nos tétons se rencontrent.

 

J’adorais cette sensation, j’aimais baiser avec Laura, qui était une magnifique partenaire, douce et attentionnée. Depuis 3 ans que l’on se connaissait, nous nous étions retrouvées quelque fois, soit toutes les deux, soit avec un garçon, et j’appréciais sa façon de me toucher et de m’embrasser.

Mes mains s’étaient frayées un chemin jusqu’à ses fesses, elle avait la peau douce, des fesses fermes et pulpeuses que j’attrapais sans ménagement et malaxais. L’une de ses mains s’était arrêtée sur mon sein, qu’elle serrait aussi puis relâchait pour s’occuper de mon téton, le frôler de la paume de la main. Je tournais les yeux vers Sean, il nous regardait bien sûr et n’avait pas bougé, toujours au « garde-à-vous »..

Je pressais les épaules de Laura pour l’aider à s’allonger sur le dos. A quatre pattes entre ses jambes, je glissais mon visage vers son pubis. Aidée de ma main, j’écartais ses grosses lèvres pour y enfourner ma langue. Laura basculait son bassin par petits mouvements verticaux pour m’aider à mieux accéder à son antre. Elle gémissait faiblement de plaisir et de désir, et j’accédais à ses demandes en la pénétrant de mon index, ma langue remontant vers son clitoris. Son corps se raidit lorsque j’atteignis son petit bouton et un gémissement plus fort sortit de sa bouche. Je savais qu’elle aimait cela, que ce n’était plus le « spectacle » prévu pour Sean, mais qu’elle en profitait pleinement maintenant.. J’espérais qu’elle ne regretterait pas d’être venue !

Je relevais cependant la tête, poursuivant mes va et vient du doigt, et me tournais vers Sean en lui chuchotant de nous rejoindre :

– Viens Sean, prends moi !

J’étais à quatre pattes, penchées sur Laura. Sean se glissa derrière moi, à genoux et commença par se pencher sur moi pour m’entourer de ses bras et attraper mes seins. Je repris mes caresses auprès de Laura, savourant le plaisir de faire plaisir et celui de recevoir.

Sean pressait mes seins, pinçait mes tétons, me caressait l’entre-jambe, puis sa main revenant sur ma fesse, il suivit la ligne pour rejoindre ma grotte humide et chaude. Deux doigts s’engouffrèrent en moi, je poussais un cri étouffé par la touffe de Laura. Mon bassin remuait légèrement de plaisir de recevoir les doigts de Sean, d’envie de sentir sa longue tige en moi.. Sean dû lire dans mes pensées car très vite il remplaça ses doigts par sa verge. Il me pénétra, forçant légèrement l’entrée, mais persévérant doucement jusqu’au fond de mon vagin. Il était délicat, et me pénétrait doucement, me tenant le bassin de ses mains, caressant mon fessier pendant qu’il me limait.

 

Laura se glissa sous moi, pour que je puisse atteindre ses seins et sa bouche avec ma langue. J’engloutis une partie de son sein droit et fis jouer son téton sur ma langue, entre mes dents. Elle poussait de petits cris qui me rendaient folle de désir, j’en remuais un peu plus les fesses pour que Sean poursuive ses allers-venues en moi.

D’une poussée sur ses jambes, Laura remonta à nouveau pour que je retrouve ses grandes lèvres. Ses mains guidaient ma tête, elle me pressait de la lécher, de glisser ma langue plus rapidement sur son clitoris, mes doigts plus profonds en elle.. Dans un ultime gémissement, son corps fut secoué de spasmes, son orgasme lui enleva toute retenue, elle cria son plaisir et me serra fermement le visage, le pressant contre elle. Mes caresses devinrent plus douces telles un frôlement, un souffle, et mes doigts quittèrent sa grotte.

Sean, très excité par les cris de Laura, rythma un peu plus sa pénétration, plus profonde, plus intense. Laura s’était glissée sous moi, et m’embrassait à pleine bouche, une main sur mon sein, l’autre main caressant l’entre-jambe de Sean, malaxant ses bijoux dans sa paume.

Cette caresse fut comme un choc électrique pour Sean, sa pénétration devint de petits à-coups et son souffle un gémissement. Il venait de jouir en moi, les mains tenant fermement mes fesses contre lui. Se retirant, il s’allongea à côté de nous, sur le dos, le sourire aux lèvres. Il était encore plus beau ainsi, le visage détendu, nu, dans la pénombre. Je m’allongeais à mon tour, la tête sur le torse de Sean. Nous reprenions nos esprits..

 

Laura, elle, se relevait, et ramassait son paréo. Elle le remit en place, puis se pencha sur nous. Elle offrit à Sean un long baiser langoureux puis, se penchant vers moi, elle me caressa les cheveux, m’embrassa sur la joue, puis déposa un petit baiser sur ma bouche. Je murmurais un « merci ma belle », elle me répondit en pressant ses lèvres contre les miennes. Je comprenais qu’elle avait pris autant de plaisir que nous, cela me suffisait pour être heureuse de sa venue.

Sean et moi l’avons suivi du regard jusqu’à ce qu’elle disparaisse, et tous deux, nus sur la plage, profitions du silence. Je lui demandais en l’embrassant :

– Est-ce que ça t’a plu ?

 

(une suite prochainement…)

Avec mots-clefs , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

2 réactions à Au bord du lac – Acte 4

  1. Pingback:Au bord du lac – Acte 5 - Jolie coquine

  2. Pingback:Au bord du lac – Acte 3 - Jolie coquine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>