A la recherche d’un travail 9 – Le dîner 2

<< Le dîner 1

– N’est-on pas ici pour s’amuser tous les quatre ? Jenny, tu es d’accord n’est-ce pas pour que Romain puisse profiter de Sheryl pendant que l’on joue ensemble ?

J’acquiesçais et acceptais cette ouverture avec plaisir.. Nous trinquâmes tous les quatre à notre début de soirée fort agréable !

 

Ainsi, Sheryl put profiter des caresses que lui prodiguait mon mari à l’aide des ses orteils. Par moment, elle ne parlait plus, et à l’impulsion que donnait Romain dans sa jambe, je comprenais qu’il torturait le bouton de mon amie. Elle avait retiré sa main de l’entre-jambe de Tristan pour s’attarder sur la jambe de mon homme.

La conversation allait bon train, Tristan et Romain rivalisaient d’anecdotes pour nous faire rire. La soirée était déjà bien entamée, et les plats nous avaient été servis. Ce soir-là, le chef avait opté pour un filet de boeuf, surmonté d’une tranche de foie gras, et des pommes de terre rattes. Le tout était accompagné de feuilles de salade, et d’asperges. Fort heureusement, la qualité primait sur la quantité, et je pouvais finir mon assiette avec gourmandise sans me sentir alourdie.

Tristan nous proposa, une fois nos plats terminés, d’aller visiter les lieux, et de danser un peu avant de prendre le dessert. Ainsi, il me prit la main alors que Sheryl prenait celle de Romain. Tristan nous guida jusqu’au fond de la salle, passant devant le premier escalier et le bar. Il s’arrêta devant la salle des coquineries, et passant la tête, il m’y attira. Sheryl et Romain nous avaient suivis.

Le restaurant s’était rempli et vidé tout au long de la soirée, certains groupes allant danser, d’autres prenant la direction du bar, et les derniers venant ici pour un petit plaisir entre deux plats.

Tristan s’était approché du centre de la pièce et regardait un groupe de quatre personnes, deux femmes et deux hommes. Un peu comme tout à l’heure avec Sheryl, il s’assit sur une banquette et m’attira à lui. Romain regardait tour à tour ce même groupe de quatre, mais aussi un trio de deux femmes et un homme, un autre groupe de quatre personnes, et enfin un couple. Sheryl était derrière lui toujours debout, et lui caressait les fesses tout en l’embrassant dans le cou. Il ne tarda pas à se retourner vers elle, les mains dirigées vers ses seins.

Je ne vis guère plus de ce qui se passa entre Romain et Sheryl, Tristan s’étant tourné vers moi tout en glissant sa main sur ma cuisse. Elle remontait du genou vers mon pubis, tantôt me frôlant, tantôt du dos de la main, alors que de l’autre main, il attirait mon visage vers le sien.

Un long baiser me coupa presque le souffle, alors qu’il se frayait maintenant un chemin à travers mon string humide. En chuchotant, il me commanda de l’enlever, ce que je fis. J’allais me rasseoir à ses côtés, quand il me prit par la taille et me fit me retourner. Remontant le bas de ma robe au-dessus de mes reins, il s’approcha de mes fesses, y déposant de petits baisers. Je sentis rapidement ses dents dans ma chair, ce qui m’arracha un petit cri de surprise. Il ne me faisait pas mal, mais je n’avais pas l’habitude que l’on me morde..

Ses doigts glissaient entre mes lèvres, frôlant mon clitoris, le titillant à chaque passage, pénétrant par moment dans ma grotte, s’humectant de cyprine.. J’étais sous son contrôle, à lui, et plus rien autour ne comptait. Certains pouvaient nous regarder, et alors que j’avais la chatte bien visible, je ne pensais qu’au plaisir qu’il m’infligeait.

Je fermais les yeux, m’abandonnant à lui, à ses mains agiles Je me mordais la lèvre alors que de faibles gémissements naissaient dans ma gorge lorsque ses doigts s’engouffraient en moi ou qu’ils se rejoignaient autour de mon clitoris. Il continuait à embrasser mes fesses, à me mordiller, glissait sa langue entre mes collines pour rejoindre ma grotte secrète.

Lorsque sa langue se posa sur ma rosette, l’humidifiant et la titillant, un frisson de plaisir me parcourut. Ses mains écartaient doucement mes fesses pour laisser passer sa bouche et sa langue.

Il devait être expert en la matière car il me titillait du bout de sa langue, se frayant un passage puis, comme si il se ravisait, léchait et mordait à nouveau ma chair.

Sexe en groupe - photo offerte par X-ArtEntrouvrant les yeux, je vis mon mari assis sur un lit, le pantalon et son boxer posés à ses pieds, Sheryl à genoux le suçait avidement.

Romain avait la tête renversée en arrière et savourait cet instant. J’avoue que cette vision me fit oublier un instant le traitement que m’infligeait Tristan, j’aimais voir mon mari avec une autre femme ! Ce fut comme une révélation pour moi, j’appréciais ce spectacle, encore plus, en me sentant désirée par cet homme qui s’occupait  si bien de mes fesses..

Tristan me fit me retourner face à lui, j’étais toujours debout alors qu’il était assis. J’étais presque déshabillée alors qu’il était encore totalement vêtu.. Il allait falloir remédier à cela !

Je me penchais vers lui, cherchant sa bouche pour que nos langues se rejoignent, et j’en profitais pour défaire les premiers boutons de sa chemise. Tristan profita de la situation pour faire tomber les bretelles de ma robe dévoilant ainsi mes seins. Il ne restait qu’un mince bandeau noir formé par ma robe descendue et remontée au niveau de mon ventre. Cessant de déshabiller mon partenaire, j’entrepris de me défaire de ce reste de tissu devenu encombrant.

J’étais maintenant totalement nue, à la vue de tous. Le quatuor que Tristan avait observé en arrivant  s’était rhabillé et passant près de nous, un des hommes frôla le haut de mes fesses du plat de la main tout en poursuivant son chemin. La femme qui le suivait nous regardait avec un sourire coquin.

J’étais très excitée par la situation, chaque caresse me faisait tressaillir, j’étais à fleur de peau tellement le désir me tiraillait. Je me penchais à nouveau sur Tristan pour tenter de le libérer de ses vêtements, il m’aida en finissant de déboutonner sa chemise alors que je m’attaquais à son pantalon. Très rapidement, ses vêtements se trouvèrent sur la banquette près de ma robe, et je pus le prendre en bouche. Son membre était tendu, érigé fièrement, il m’attendait..

Tristan ne me permet que quelques coups de langues, ayant prévu un tout autre programme pour ce soir.. Tendant le bras vers la petite table près de nous, il attrapa un préservatif dont il se chaussa fort habilement. Puis, me tenant par la main, il me conduisit sur l’immense lit où se trouvaient déjà Sheryl et Romain.. Ce dernier avait la tête plongé entre les jambes de ma collègue et s’occupait très certainement de son petit bouton que j’imaginais tout gonflé. Ses gémissements montraient bien que Romain avait trouvé ce qu’il cherchait..

Tristan m’allongea sur le lit, et remontant mes jambes sur son torse, alors qu’il restait debout, il approcha sa verge contre ma vulve, se frottant à moi, parcourant l’entrée de mon vagin jusqu’à mon clitoris, m’arrachant de petits cris de désir.

– Prends moi Tristan ! Prends moi !!!

Sexe en groupe - photo offerte par X-ArtC’était une demande, presque une supplication, tellement j’avais envie qu’il me pénètre, qu’il me prenne, de le sentir en moi.. Il s’exécuta et me pénétra d’un coup, profondément, m’arrachant cette fois un cri de plaisir. Je compris qu’il aimait me voir dans cet état, me savoir si désireuse.. Très lentement, il faisait des va et vient, pour, par moment, me prendre en profondeur. Ses cuisses claquaient contre mes fesses, mais il reprenait aussitôt son rythme lent tout en affichant un sourire satisfait.

Il me poussa les fesses un peu plus loin dans le lit, afin de pouvoir s’allonger à son tour. Ainsi, je pus entourer ses reins de mes jambes, et retrouver sa bouche, sa langue. Il m’embrassait tout en continuant ses coups de lime, butant au plus profond de mon antre.

Sexe en groupe - photo offerte par X-ArtRomain et Sheryl, à côté de nous, prenaient aussi beaucoup de plaisir. Elle était assise sur lui alors qu’ils semblaient être dans un wagon de montagnes russes. Le matelas nous renvoyait les tremblements exécutés par la danse de Sheryl et Romain, ce qui m’émoustillait un peu plus.

Tristan me pénétrait de plus en plus vite cherchant toujours la profondeur. Des picotements me parcouraient le bas ventre alors qu’il accélérait encore le rythme en entendant mes faibles « Encore, encore.. ». J’étais dans la retenue sans pour autant vouloir bouder mon plaisir, et Tristan allait m’offrir mon second orgasme de la soirée..

Un éclair passa devant mes yeux, des spasmes secouèrent mon vagin alors que son membre imposant continuait de visiter ma grotte trempée. Des cris sortirent de ma bouche, alors que Tristan m’embrassait dans le cou, caressant mes seins de la main. Il ralentit le rythme, me permettant de souffler un instant, et de retrouver mes esprits.

En chuchotant, il m’indiqua vouloir me voir à quatre pattes devant lui, ainsi, je lui offrirais une vue sur mon magnifique fessier, me dit-il. J’étais encore sous l’emprise de l’orgasme qui m’avait secoué, mais je fis ce qu’il me demandait. Les deux mains sur mes fesses, il reprit le chemin ô combien humide de mon abricot et s’y engouffra à nouveau. Mon mari était toujours étendu sur le lit, Sheryl à califourchon sur lui. Je profitais de ma position pour lui déposer un baiser, nos langues se retrouvèrent avec plaisir. Sheryl et Tristan s’étaient eux-aussi rapprochés pour s’embrasser, ainsi, nos 4 corps étaient en parfaite osmose pour un quatuor de plaisir.

*Video:sexe à 4 – vidéo offerte par x-art

Sexe à 4 – Vidéo offerte par X-Art

Tristan accéléra la cadence, je sentais ses cuisses claquer contre mes fesses très rapidement, jusqu’à ce qu’un râle sorte de sa bouche alors qu’il tressaillait au moindre mouvement. Il venait de jouir en moi, ou plutôt dans le petit chapeau dont il s’était couvert.. Le souffle court, il me caressa les fesses le temps de récupérer.

Il me proposa une douche, ayant très chaud et ayant beaucoup transpiré suite à cette gymnastique, chose que j’acceptais volontiers. Nous laissâmes donc Romain et Sheryl sur le lit, alors que nous emportions nos affaires vers les douches. Tristan connaissait très bien l’établissement puisqu’il nous y dirigea sans douter du chemin.

Nous furent rejoins par Romain et Sheryl peu de temps après. Romain m’entoura de ses bras sous la douche, un sourire réjouit et les yeux pétillants. Je savais qu’il avait pris beaucoup de plaisir, et j’étais heureuse de cette soirée, qui, si j’en croyais mon instinct, était loin d’être terminée !

 

Le dîner 3 >>

Avec mots-clefs , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

2 réactions à A la recherche d’un travail 9 – Le dîner 2

  1. Pingback:A la recherche d’un travail 10 – Le dîner 3 - Jolie coquine

  2. Pingback:A la recherche d’un travail 8 – Le dîner - Jolie coquine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>